Plans-reliefs

Plans-reliefs

La Grande Galerie, encore inachevée sous Louis XIV, n’est pas pour autant utilisée. Une fois le roi à Versailles, la salle ne sert plus de jonction entre le Louvre et les Tuileries.

Au même moment, le manque de place pour la collection des plans-reliefs du roi se fait ressentir. Ces objets, à usage principalement militaire, commencent en 1668 quand Louvois, ministre de la Guerre, commande à Vauban une reproduction tridimensionnelle à échelle réduite de Dunkerque et de ses fortifications. D’autres plans ont ensuite été fabriqués, nécessitant encore plus d’espace pour les présenter. Louis XIV choisit en 1700 d’installer sa collection dans la Grande Galerie du Louvre. Disposés sur des tables à hauteur permettant une observation facile, « à vol d’oiseau », des plans-reliefs des systèmes défensifs représenter. Militaires, stratèges et visiteurs de marque (le tsar de Russie, Pierre le Grand) défilent dans la galerie. La collection s’enrichit jusqu’au milieu du XVIIIe siècle. Vers 1774, la destruction des plans-reliefs est envisagée pour libérer l’espace pour les peintures du roi. Finalement, ils seront transférés, 3 ans plus tard, à l’hôtel des Invalides, elles sont toujours visibles. 

GRANDE GALERIE DÉPARTEMENT DES PEINTURES ler ÉTAGE – SALLES 5, 8 ET 12

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s