Lion au serpent Antoine Louis Barye

Le grand lion au serpent

Le Louvre possède deux cent trente-sept œuvres d’Antoine-Louis Barye, le plus grand sculpteur animalier du XIXe siècle. Parmi elles, le grand Lion au serpent.

Le modèle de plâtre était exposé au Salon de 1833, puis a été fondu en 1835. Le roi Louis-Philippe l’a acheté en 1836 et l’a fait installer dans le jardin des Tuileries, elle y restera d’ailleurs jusqu’à 1911, année de son entrée au musée du Louvre. Barye porte le surnom de « Michel-Ange de la ménagerie » par Théophile Gauthier en 1866. 

Sa sculpture de lion, réaliste et puissant, est moquée par des journalistes, trouvant que le jardin se transforme en zoo. 

Louis-Philippe a choisi cette œuvre pour une raison symbolique : le lion au combat représente la force et le pouvoir de la monarchie de Juillet installée par le roi lui-même (en 1830). Le souverain aurait accédé au trône sous la constellation astrale du Lion et de l’Hydre, représentée ici par le serpent.

DÉPARTEMENT DES SCULPTURES ROC – COUR PUGET

Une réflexion sur “Le grand lion au serpent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s