Statue de Gudea

La statue de Gudea

Fin XIXe et début XXe, lors de fouilles menées sur le site de Tello, ancienne province de Girsu, en Mésopotamie du sud, des archéologues français (Ernest Choquin de Sarzec et Gar Cros) découvrent plusieurs effigies de Gudea dans un lieu surnommé le «tell aux tablettes».

Fin du IIIème millénaire avant notre ère, Girsu est le centre religieux de Lagash. Cette cité-État gagne en prospérité sous le règne de Gudea après la chute de l’empire voisin d’Akkad. Roi pieux de la deuxième dynastie de Lagash, il fait réaliser un grand nombre d’effigies à son image pour les temples principaux de la cité. Les inscriptions sur certaines d’entre elles mentionnent Ningirsu, Nanshe, Ningishzida et Geshtinanna parmi les divinités les plus vénérées. 

Les statues de Gudea et de son entourage se regroupe en un corpus d’oeuvres importantes. En diorite plus ou moins foncée, elles sont généralement de taille moyenne et représentent le personnage assis ou debout, vêtu d’un couvre-chef symbolisant de sa fonction. Beaucoup ont étées découvertes en plusieurs fragments ; le Louvre en détient la majorité. L’une d’elles, Ur-Ningirsu, fils de Gudea, à son corps au Louvre tandis que la tête est au Metropolitan Museum of Art de New-York. L’oeuvre complète est exposée en alternance de part et d’autre de l’Atlantique. 

DÉPARTEMENT DES ANTIQUITÉS ORIENTALES RDC – SALLE 2

Une réflexion sur “La statue de Gudea

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s